Agenda

Partager sur :

Table ronde : « Défis et opportunités de la production électrique d'origine solaire et éolienne en France et en Europe »

Groupe "Energie"

A l'heure de la neutralité climat et du passage à l'acte des accords de Paris (2015), les énergies renouvelables sont devenues incontournables. En 2020, elles représentent 20% du mix énergétique européen. L'horizon à 2030 est ambitieux : 32%.

  • Les énergies renouvelables contribuent à répondre à un impératif : la décarbonation de l'économie. Le Green Deal, actuellement en passe d’être voté au Parlement européen, prévoit à l’horizon 2050 une diminution de 55% GES/ 1990.

  • Mais leur intégration au système électrique crée de nouveaux défis : l'intermittence de ces énergies rend plus difficile la gestion de l'offre et de la demande en continu. Ces moyens de production non pilotables ne permettent pas de répondre aux périodes de tensions du système.

  • De plus, à l'heure actuelle, tous les usages ne sont pas électrifiables ou électrifiés. On pense ici au transport et aux recours aux énergies fossiles pour de nombreux acteurs industriels.

  • Enfin, bien que l'éolien terrestre et le solaire photovoltaïque ont bénéficié de courbes d'apprentissage favorables ce qui rend ces moyens aujourd'hui compétitifs, la pénétration d'autres sources renouvelables continue de poser la question de leur financement.


Au cours de cette table ronde, nos questions porteront essentiellement sur deux axes :

1) la production d'électricité d'origine renouvelable en France, jusqu'où ? De quelle manière cela impacte la sécurité d'approvisionnement ? Quelles interactions avec la stabilité du réseau ?

2) la pénétration des renouvelables, quels impacts sur les prix de gros, la rentabilité des installations et la visibilité pour les promoteurs et les investisseurs ? Quels sont les mécanismes de financement des renouvelables aujourd'hui et demain ?

Invités :

  • Nicolas Couderc est Directeur Général Adjoint de EDF Renouvelables France. Il pilote l'ensemble des activités terrestres de EDF Renouvelables en France (éolien, PV) et est membre du comité de direction d'EDF Renouvelables. Nicolas Couderc est également administrateur du syndicat des Energies Renouvelables et de WindEurope.

  • Julien Touati est Partner, Directeur du développement corporate ainsi que membre du comité exécutif du fonds d'investissement Meridiam. Il est notamment responsable du déploiement des activités en lien avec la transition énergétique en Europe. Il a également eu la responsabilité stratégique du développement de Meridiam en Afrique.


Modérateurs
: Marc-Henry Lebrun et Florian Mante du groupe Énergie.

Le public pourra librement poser ses questions à nos invités. Nous vous attendons nombreux pour cet événement exceptionnel et à forts enjeux.

Le lien de connexion sera envoyé par mail aux inscrits la veille de la table ronde

Lundi 16 novembre 2020
18h30 - 20h00 (GMT +1)
Date limite d'inscription : 16 novembre
L'événement est organisé en ligne
  • 10 € Tarif cotisant

  • 20 € Tarif non cotisant et extérieur

  • Gratuit pour les élèves cotisants


Inscriptions closes
Localisation

L'événement est organisé en ligne

2 Commentaires

Guy Frémont (CIV 1966)
Il y a 1 mois
Quelques réflexions :

1- On parle beaucoup du CO2, responsable du réchauffement climatique, dont il accompagne la courbe de variation depuis 600 000 ans suivant les carottes de Vostok.
D?aucuns affirment que c?est le CO2 qui est la conséquence du réchauffement, via le dégazage des océans, et non l?inverse. Qu?en pensez-vous ?
2- Ceci étant, l? Effet de Serre en ajoute une couche, si l?on peut dire, sauf que ce serait de très loin la vapeur d?eau qui est le principal GES et non pas le CO2. Qu?en pensez-vous ?
3- Concernant l?éolien, la démontabilité des fondations en fin de service a été promise par Elisabeth Borne à Xavier Bertrand.
Comment faire pour cela ?
4- Eolien et Solaire PV peuvent nécessiter des dispositions de stockage, telles que les STEPs, déjà utilisées pour l?hydraulique (un peu intermittent quand même).
Est-il envisagé d?en construire de nouvelles, car ce sont bien les actuelles qui sont « squattérisées », mais jusqu?à quand ?,et pour quel coût sur nos factures ?
5- Le coût annoncé du Solaire PV et de l?éolien prend-il en compte le coût du stockage des pointes (STEP et autre) et des pertes d?énergie correspondantes ?
6- Enfin, avant de parler de l?éolien et du solaire, ne faudrait-il pas citer, pour mémoire mais peut-être objets de futures conférences, des autres EnR, qui n?ont pas encore tout dit, en France, DOM-TOM et Export, telles que la Géothermie profonde (Soultz-sous-Forêts) ? Quelques mots aussi sur l?hydraulique classique et même le nucléaire si cette dernière peut réutiliser les déchets anciens stockés (RPE-E ou EPR)
7- Et pourquoi « importer » les panneaux PV ? Pour le pétrole OK, mais pour les panneaux fabriqués avec du sable et l?électricité nucléaire ?
Guy Frémont (CIV 1966)
Il y a 1 mois
8- Le solaire thermique en Andalousie est-il un succès ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Lundi 16 novembre 2020
18h30 - 20h00 (GMT +1)
Date limite d'inscription : 16 novembre
L'événement est organisé en ligne
  • 10 € Tarif cotisant

  • 20 € Tarif non cotisant et extérieur

  • Gratuit pour les élèves cotisants


Inscriptions closes
  • Ajouter à mon agenda